J'en ai rêvé. Je l'ai imaginée sur moi. Elle traînait dans un coin de mon cerveau, floue et claire à la fois... J'en faisais des petits dessins, avec des notes partout, je prenais et reprenais mes mesures (jamais les mêmes, c'est étrange...) SANS JAMAIS ME LANCER !

Mais il y a toujours un moment donné où le neurone-qui-sert-à-avoir-des-idées doit laisser la place au neurone-qui-sert-à-passer-à-l'acte.

Bien que le neurone-qui-sert-à-faire-des-pauses soit intervenu plusieurs fois (pour réfléchir, pas pour gober la lune) voici THE robe après quelques jours de travail :

robe1

robe1

Tissu Ikea pour la base de la robe, et appliqués violet et verts récupérés sur des chutes et la tunique que j'avais déjà découpée .

Verdict ? allez, petit internaute, balance la critique, moi même pas avoir peur !