* bain de mer n. m. (du lat. balneum et mare). Syn. baignade. Action de se baigner, de prendre un bain dans la mer.
1. Grand-Tata Eugénie - qui connut intimement en son temps le grand Napoléon III - allait aux bains de mer comme on va au bal... en costume - de bain. Eugénie se baignait habillée, oui. Pas pratique, certes, mais décent. En cette époque bénie, l'eau de mer possédait  en effet des vertus thérapeutiques épatantes : même ce bon Cyprien (cherchez pas, il est pas connu, lui) y fut envoyé comme d'autres en urgence pour guérir sa rage - à noter qu'il mourut tout compte fait de la rage... ou de peur, puisque l'hydrophobie est le dernier symptôme de la rage, mais là je m'égare). Tout ça pour dire qu'Eugénie était bien loin du bikini.
2. Le cousin Léopold - fervent défenseur du farniente - fêta l'arrivée des congés payés en organisant une virée en Bretagne, et en achetant à Simonette un tout nouveau maillot - ouh lala - de bain. La mer devint de moins en moins curative, et de plus en plus récréative... pendant ce temps le costume devenait maillot, puis bikini...

* baigneuse n. Personne féminine qui se baigne. Figure emblématique de la féminité qui trotte beaucoup dans ma tête et dans mes créations en ce moment...

P6092588

P6092591e

P6090379

P6032466

Remarque, la tenue complète de Tata Eugénie serait très appropriée à la baignade actuelle en eaux trévignonnaises (ma piscine, quoi), rapport aux méduses de la taille d'un pneu qui y batifolent.